DEFR

AFGHANISTAN: PERSONNES EN FUITE

«La liberté nous est une fois de plus enlevée.»

«Nous étions dans notre maison lorsque les talibans sont entrés et nous ont tiré dessus. Mon mari et l’un de mes fils sont morts», raconte Rana. Avec ses filles et son jeune fils blessé, la veuve a quitté sa maison. «Nous avons vu de nombreux morts et blessés dans les rues et devant les maisons», dit-elle en parlant de sa fuite.

 

C’est le chaos en Afghanistan. Les talibans ont pris une ville après l’autre. Le président et de nombreuses forces internationales ont quitté le pays. Des dizaines de milliers de personnes sont en fuite dans leur propre pays. «J’ai très peur qu’ils tuent aussi mon fils et mes filles. Ici, à Kaboul, nous n’avons rien, ni abri ni ravitaillement. Nous sommes reconnaissants de toute aide à la survie», raconte Rana.

Ein Mann im Rollstuhl wird von einer Frau gestossen. Die beiden sind auf der Flucht vor türkischen Militärangriffen.

Comme Rana, de nombreuses personnes souffrent énormément de la prise de pouvoir par les talibans. Complètement terrorisées et désespérées, elles tentent de trouver un endroit plus sûr et luttent pour survivre. La situation est instable et les gens manquent de tout.

Le Réseau d’espoir subvient aux besoins des personnes dans la détresse en Afghanistan et dans les pays voisins. Elles reçoivent des articles essentiels tels que tentes, tapis, couvertures, matelas, ustensiles de cuisine et nourriture. Un signe d’espoir en cette période incertaine.

 

 

Mise à jour octobre 2022

Depuis le mois d’août, les inondations au Pakistan ont tué des centaines de personnes et plusieurs millions d’autres ont dû fuir leur foyer. La catastrophe touche également l'Afghanistan, de même que les réfugiés afghans au Pakistan. Plus d’informations: Les terribles inondations qui frappent le Pakistan (unhcr.org) 

 

Les protestations pour les droits des femmes en Iran ont également débordé sur l’Afghanistan, mais, sous le gouvernement des talibans, la situation est très dangereuse pour les femmes. Plus d’informations: La colère des femmes gagne l’Afghanistan (20minutes.fr)

 

 

Mise à jour mai 2022

Seize mille réfugiés afghans vivent actuellement au Tadjikistan. Récemment, notre responsable de programme a pu se rendre dans le pays. Durant le trajet, il a été arrêté et contrôlé trois fois sans raison par des policiers. À peine arrivé dans le camp de réfugiés, plusieurs enfants se sont rassemblés autour de lui. Une mère a raconté: «Avant, j’étais enseignante. Les talibans ont tué six hommes de ma famille. J’ai dû quitter mon pays pour éviter la mort.» Une autre femme a ajouté: «Je suis journaliste. Après avoir écrit un reportage critique sur la façon dont les talibans ont fait exploser une statue de Bouddha, j’ai été condamnée à vingt ans de prison. Alors je me suis enfuie.»


Au Tadjikistan, l’intégration est un mot inconnu. Les enfants réfugiés ne vont pas à l’école, les jeunes ne peuvent pas aller à l’université et les adultes ne peuvent pas travailler, alors que les deux langues sont similaires. Dans ce camp, nous fournissons à plus de trois cents familles de la nourriture, des radiateurs et apportons une aide médicale.

 

 

Réfugiés au Tadjikistan. Image: LIO

Mise à jour avril 2022

Des milliers d’Afghanes et d’Afghans ont fui vers les pays voisins malgré les contrôles stricts aux frontières. Pratiquement tous ont vu des membres de leur famille être enlevés, voire tués au cours de leur fuite. Beaucoup ont été agressés. Dans le nord aride de l’Afghanistan, en plus de la guerre, la population souffre des conséquences d’une grave sécheresse. L’hiver dernier a aggravé la misère et de nombreuses personnes ont épuisé toutes leurs réserves de nourriture. 

 

Beaucoup sont victimes d’attaques. Nous fournissons aux familles d’Afghanistan, du Pakistan et du Tadjikistan de la nourriture, des articles d’hygiène, des médicaments, des vêtements chauds, des poêles de chauffage ainsi que de l’argent liquide pour acheter la nourriture, cela afin de stimuler le marché local. En outre, nous accompagnons les personnes dans la gestion des traumatismes. 

 

 

Merci beaucoup de votre aide!

AIDEZ MAINTENANT S.V.P.!

Avec CHF 150.– une famille déplacée reçoit une tente.

 

Avec CHF 60.– nous finançons un ensemble de cuisine ainsi que les denrées alimentaires de première nécessité (farine, huile, haricot, thé, sucre, etc.).

 

Votre don apporte une aide directe, rapide et sans bureaucratie.

 

> Faire un don

Notre soutien aux personnes:

  • Distribution de nourriture
  • Mise à disposition de vêtements, de médicaments, d’articles d’hygiène, de sets de cuisine et de poêles de chauffage
  • Argent liquide pour l’achat de nourriture («cash for food»)
  • Gestion des traumatismes
  • Évacuations et aide à la recherche d’un logement et d’un emploi
Enfants syriens
Rana vit dans la peur

Dépliant sur la collecte

Link zum Flyer der Hoffnungsnetzsammlung Afghanistan